Debout tout en haut du temple (Gopuram), avec tous les citoyens qui le regardaient fixement, Ramanujacharya déclama par trois fois : « om namo narayanaya ». Le peuple répondit en écho, répétant le mantra à chaque fois. Ils s’étaient attendus à trouver des bijoux en venant, et ils repartirent avec la grâce de la paix et de l’Amour de Dieu dans le cœur.

Auteur : Aksharananda

 

Vous m’êtes tous plus chers que ma propre vie. Par conséquent, il me tarde de vous délivrer de la souffrance que vous devez tous endurer dans ce monde impermanent ! Je vous en prie, récitez ce mantra que j’ai obtenu pour vous et la miséricorde du Seigneur se répandra sur vous !

Pendant les 120 années de sa longue vie, Ramanujacharya eut un tel impact sur le monde que nous continuons d’en faire l’expérience jusqu’à aujourd’hui. Il y aurait une liste interminable d’actes exceptionnels et dignes d’être loués. Cependant, ce ne sont pas ces innombrables accomplissements que nous devrions retenir. En réalité, ce qui reste, c’est cet amour et ce service à Dieu inégalés dont chacun de ses actes était empreint.

Ramanujacharya faisait tout par Amour pour Dieu. 

 

LA JEUNESSE DE RAMANUJACHARYA

 

Il est né dans une famille de brahmanas. Très jeune, il a risqué sa vie à dire sa vérité sur l’importance et la profondeur de notre relation avec Dieu. Ramanujacharya fut touché par les travaux dévotionnels des douze grands Alvars – des poètes et saints bhakti – qui ont parlé de leur amour pour Sriman Narayana. 

Cet amour l’a poussé à aller plus loin pour propager les théories vaishnaves, et débattre sur celles d’Adi Shankaracharya, qui s’étaient fermement implantées dans toute l’Inde. Il a été l’un des premiers vaishnaves, après des siècles, à contredire les enseignements d’Adi Shankaracharya en leur présentant une solide réfutation. Il proclama l’immanence et la personnification de Dieu tout autant qu’il parla de sa transcendance. De par sa compréhension et son intellect profonds, il a été appelé dès sa jeunesse auprès des grands gurus et maîtres au sein de la sangha vaishnave. Ceux-ci l’ont inspiré et lui ont révélé quelle serait l’œuvre de sa vie.

L’une de ces inspirations arriva sous la forme de Kanchipurna, un serviteur du Seigneur Varadaraja, de caste inférieure. On dit que le Seigneur Varadaraja Lui-même est venu vivre auprès de Kanchipurna. À ses débuts, Ramanujacharya a été guidé par l’humilité et la sagesse d’Amour innée de Kanchipurna. 

Ramanujacharya vit que servir Dieu ne devait pas être l’exclusivité de certains, mais qu’au contraire, tous devaient avoir l’opportunité de servir le Seigneur. Il vit clairement que la caste ne devait pas être un motif de discrimination quand il s’agissait du Seigneur. Si les castes avaient tant d’importance, alors pourquoi le Seigneur Varadaraja Lui-même était-Il venu vivre auprès d’un dévot tel que Kanchipurna ? 

Cela l’a marqué pour le restant de ses jours alors qu’il s’efforçait de créer une sangha dans toute l’Inde du Sud, encourageant à servir le Seigneur, sans distinction de caste.

 

LA MISSION DE RAMANUJACHARYA

 

Yamunacharya, le grand acharya vaishnave du Temple de Srirangam au Tamil Nadu, avait Ramanujacharya à l’œil depuis quelque temps. Arriva le jour où Yamunacharya vit qu’il lui faudrait élire un successeur pour prendre soin du temple et de la sangha après sa mort. Aux yeux du grand guru, le choix était clair : ce serait Ramanujacharya. 

Ramanujacharya fut appelé sur son lit de mort, où Yamunacharya révéla trois vœux qu’il souhaitait que Ramanujacharya accomplisse dans sa vie. Ces trois vœux étaient :

  1.       Libérer le peuple de l’illusion et répandre les gloires du Seigneur Narayana dans toute l’Inde
  2.       Établir qu’il n’existe pas de vérité plus grande que le Seigneur Narayana et que soit écrit un commentaire Vishishta-advaita sur les Vedanta-sutras pour exposer le vaishnavisme.
  3.       Continuer à commémorer le nom de Parasara, l’auteur du Vishnu Purana

Perturbé par la mort du grand maître et chef de la communauté Sri Vaishnave du Tamil Nadu, Ramanujacharya s’en retourna à Kanchipuram, pour être rappelé à peine un an plus tard à reprendre l’ancienne position de Yamunacharya en tant que chef de la sangha et du temple.

Ayant à peine trente ans à l’époque, Ramanuja était déjà suffisamment estimé par de tels grands maîtres et gurus pour diriger la tradition Sri Vaishnave et fermement établir une sampradaya – une lignée officielle impliquant une succession de disciples, et comprenant une tradition et des enseignements.

 

SUCCÈS DE SA MISSION ET EFFETS DURABLES 

 

Ramanuja parvint à temps à exaucer les vœux de Yamunacharya. Entouré de nombreux récits de guérison miraculeuse, il a étayé la tradition du Sri Vaishnavisme et établi les racines de ses pratiques. Il décida des rituels et récitations à effectuer par les dévots en tant que service. Il donna continuellement des discours sur l’Amour de Dieu, l’immanence et la transcendance du Seigneur, et il enseigna que le but le plus élevé pour l’humanité est de réaliser Dieu. Il s’assura de propager le mantra om namo narayanaya et la passion des Alvars dans toute l’Inde.

Tout son focus allait à guider les âmes perdues à prendre refuge aux Pieds de Lotus de Sriman Narayana. Tout ce qu’il a fait dans sa vie visait à servir le Seigneur et à servir le peuple dans sa relation avec Dieu. Il a amené de nombreux locaux à se regrouper pour former un service de partage de la grâce et des bénédictions du Seigneur pour toutes les personnes de la communauté. Le grand acharya emportait partout où il allait cet empressement à prendre soin d’autrui. Il y avait chez Sri Ramanujacharya une évidente et profonde compassion pour le bien-être de tous, de corps et d’esprit.

Sa vie fut véritablement dédiée à l’Amour. Il est vénéré comme un véritable exemple de la grâce et de l’Amour du Seigneur. Grâce à lui, nous disposons tous d’un maha-mantra faisant appel à la compassion de Dieu pour nous soulager de la souffrance et nous élever jusqu’au refuge du Seigneur.

APPRENEZ-EN PLUS SUR LA VIE DES SAINTS DE L’INDE

PRENEZ LE CHEMIN SPIRITUEL DE LA DÉVOTION (« BHAKTI MARGA »)

X