La méditation sur l’art et la géométrie du Sri-yantra, cet instrument énergétique ancien utilisé pour développer notre connexion spirituelle, est un mystère qui révèle ses qualités et dons divins dans la dévotion elle-même. 

Du rééquilibrage énergétique de l’atmosphère du point de vue scientifique jusqu’à l’éveil de la dévotion et de la divinité dans le cœur – cette géométrie millénaire et sa méditation ne peut s’expérimenter qu’en vous plongeant vous-même dans ses mystères.

Explorons la grâce de ce yantra en adoptant le regard de l’artiste de Sri-yantra : Anudati Dasi.

Interviewée par : Nikunja Dasi

Une interview de l’artiste Anudati Dasi 

 

Q : Parle-nous un peu de ton parcours artistique, Anudati Dasi.

R : J’ai dessiné et peint plus de 100 Sri-yantras en 2 ans. Je me rappelle, au début, mon mental était plutôt fort et je peignais au moins 6 heures par jour, je le faisais seulement pour me venir en aide, pour moi-même. Puis j’ai peint pour les autres, pour ceux qui en voulaient un chez eux. Plus tard, je l’ai fait pour récolter de l’argent pour la Chine, afin d’établir notre propre ashram. Dessiner et peindre le Sri-yantra a éveillé ma dévotion intérieure. Un autre de ses pouvoirs, c’est son effet purificateur, qui m’aide à contrôler mon mental-singe. Au tout début, après avoir suivi le cours de dessin, j’ai juste dessiné le Sri-yantra pour le plaisir de dessiner. Petit à petit, j’ai commencé à dessiner avec amour et sentiments. Je peux ressentir combien le processus de dessiner et peindre le Sri-yantra construit et approfondit la connexion avec Guruji. Je fais plus attention à comment faire davantage plaisir à Guruji pendant que je dessine. J’ai appris à dessiner le Sri-yantra et à faire d’autres choses avec cette conscience divine.

Q : Il est courant de voir le Sri-yantra dans les arts spirituels ou les bijouteries avec la montée de la spiritualité new-age. Il est assez simple de le trouver ou de l’acheter en boutique partout dans le monde. Paramahamsa Vishwananda, ton enseignant, a donné la bénédiction de recevoir une instruction et une initiation au Sri-yantra d’une manière plus profonde et fidèle à son origine-même. Sous cet angle, le Sri-yantra que tu dessines toi-même révèle-t-il plus ses cadeaux que si tu l’avais simplement acheté en magasin ? 

R : Les Sri-yantras que je peins sont uniques, et sont peints sous la guidance de Guruji. Guruji sait ce qui est le mieux pour nous. Un Sri-yantra que vous achetez en boutique ont aussi l’énergie, mais ils sont différents de ce que nous dessinons. Parce que quand tu dessines et peins toi-même le Sri-yantra, tu construis une connexion, une communication avec lui.

Quand j’ai monté une sangha dans ma ville, j’ai commandé un rideau avec le Sri-yantra dessus. Lors de la peinture méditative, je pensais à Guruji tout du long. C’est là où j’ai le plus senti l’énergie du Sri-yantra.  

Q : Quelle est ton expérience personnelle du Sri-yantra ? Est-ce que tu sens, vois, ou entends les choses différemment ?

R : Je fais l’expérience de l’énergie du Sri-yantra au travers du changement dans mon cœur. Plus je dessine le Sri-yantra, plus les voiles tombent face à moi. Et à chaque fois qu’un voile tombe, je vois un monde différent. C’est plus clair, comme le ciel après la pluie.

Quand j’ai commencé à dessiner au début, les effets ne duraient pas toute la journée. Mais plus j’ai dessiné, plus les effets sont restés avec moi toute la journée ou deux jours, et parfois même plus longtemps.   

Q : Peux-tu partager une histoire mémorable, personnelle, de ton expérience avec le Sri-yantra qui a transformé ta vie ?

R : En 2018, je suis allée en pèlerinage en Inde avec Guruji. À l’époque, j’étais enceinte de 6 semaines et Guruji nous a béni mon bébé et moi. Mais plus tard, j’ai fait une fausse-couche. Sur le moment, j’avais mal physiquement comme mentalement. J’ai continué à dessiner et peindre le Sri-yantra en espérant que je pourrais guérir ma douleur afin de pouvoir continuer à servir Guruji. Même si je n’étais pas en bonne condition, j’ai continué de dessiner et peindre pendant quelque temps. Au bout d’un moment, j’ai senti une transformation et une purification se produire en moi, et je me suis sentie un peu plus forte. Quatre mois plus tard, j’étais à nouveau enceinte. Mais à ce moment-là, j’avais plus envie de servir Guruji que d’avoir un bébé. Cependant, je savais aussi que c’était là la grâce de Guruji. Je devais l’accepter. Donc j’ai continué à dessiner et dessiner, et petit à petit, j’ai été guérie. Cela m’a complètement transformée. Maintenant, je dessine pour le bien du monde, pour le Divin. Je veux qu’il y ait de plus en plus d’endroits avec le Sri-yantra pour qu’il bénéficie au monde entier.