Extrait du Satsang de Paramahamsa Vishwananda,
Shree Peetha Nilaya, l’ashram en Allemagne,

7août 2019 

 

Question : Jai Gurudev ! Ma question est : Quelle est la meilleure façon pour nous d’être ancrés quand nous quittons l’ashram et que nous allons dans notre vie quotidienne ?

Réponse : Pourquoi pensez-vous que le monde extérieur n’est pas ancré ?

Audience : Pour être honnête, quand nous quittons l’ashram c’est comme si nous entrions dans une autre dimension, sur le plan énergétique.

Paramahamsa Vishwananda : L’énergie de l’ashram est différente de celle du monde. Mais quand vous êtes ici, vous emportez quelque chose avec vous. Pensez-vous que la chose que vous emportez avec vous disparaît lorsque vous sortez ? Ce n’est pas le cas, mais c’est l’état du mental qui change.

Quand vous êtes ici, le monde ne vous dérange pas. Votre mental ne se préoccupe pas du monde extérieur. Vous ne vous souciez pas des médias, de votre travail, de l’argent, vous ne vous souciez de rien, parce que votre mental est stable, fixe. Mais pourquoi, lorsque vous sortez de l’ashram, le mental est-il agité ? N’est-ce pas le même mental ? Bhagavan Krishna dit qu’un mental contrôlé est votre meilleur ami et qu’un mental incontrôlé est votre pire ennemi. Pas même un ennemi, mais le pire ! C’est donc là que le souvenir du Divin est important. Même dans le monde extérieur, ce que vous faites est très important. Vous voyez, très souvent les gens viennent à l’ashram pour une semaine, et c’est bien, c’est génial, mais quand ils retournent dans le monde, ils en sont tellement absorbés qu’ils ne poursuivent plus leur chemin spirituel.

C’est pourquoi j’ai dit qu’il est très important d’avoir des sanghas.

Ce qui veut dire : une fois par semaine, essayer d’aller chanter des bhajans, essayez de faire votre sadhana avec des gens qui partagent les mêmes idées que vous. Quand vous êtes avec des gens aux vues similaires, cela vous donne la même force, sans quoi il vous est si facile de L’oublier et de laisser le mental se préoccuper du monde extérieur. Il est si facile de se concentrer sur ses soucis, ses problèmes et de perdre de vue ce qui est le plus important. Donc pour rester dans le même état, où que vous soyez rejoignez une sangha, il y en a certainement autour de vous. Oui ou non ?

Audience : Oui.

Paramahamsa Vishwananda : Des Bhajan, des Kirtan ? Des OM Chanting ?

Audience : Oui.

Paramahamsa Vishwananda : Participez-y ! Vous en faites partie ! Non ? Que vous preniez l’initiation, que vous soyez sympathisants ou dévots, peu importe, vous en faites partie. C’est le moment où vous rejoignez votre famille pour passer du temps ensemble, et cela vous aide à être plus fort, à ressentir à nouveau la même énergie. C’est pourquoi les bhajans en groupe sont importants, le OM Chanting, la sangha, les satsangs sont très importants. Vous ne réalisez peut-être pas ce qu’il se passe pendant un satsang mais je vais vous le dire.

Je parle ici du satsang, mais je ne parle pas seulement du satsang comme nous le faisons là, mais même pendant une lecture de la Bhagavad Gita par exemple, ou de la Bhagavatam, que se passe-t-il ? Nous savons très bien que notre corps est en majorité composé d’eau, n’est-ce pas ? Ainsi, l’élément eau prévaut dans le corps. Certaines personnes disent que 80 % du corps est constitué d’eau, ou bien 72 %. Ces atomes d’eau vibrent, non ? Et vous savez très bien que l’eau absorbe l’énergie plus facilement que tout autre élément. Ainsi, votre corps absorbe cette énergie quand vous êtes à un satsang, quand vous chantez les bhajans, quand vous faites un OM Chanting, quand vous faites votre kriya – pas seul, mais quand vous êtes en groupe.

Cela change tout le système à l’intérieur de vous. Puis vous commencez à faire vibrer cette énergie. Alors, vous pouvez vraiment oublier ce que vous ressentez ici ? Vous pouvez ne pas être ancrés ? Non, cela vous enracine, parce que vous faites quelque chose, vous êtes occupé et vous vous y engagez. Parce qu’il est si facile de penser ‘oui allez j’y vais’ et ensuite vous trouverez des excuses pour ne pas y aller. Mais quand vous vous engagez, quand vous allez plus loin, quand vous participez réellement, cela vous transforme. 

Cela signifie donc que ce n’est pas seulement lorsque vous êtes ici que vous êtes dans cette énergie. Où que vous soyez, quand vous participez à la sangha vous ne percevez plus de différence entre ici et là-bas. Alors rassemblez-vous en sangha et grandissez ensemble. 

Voilà l’importance des sanghas et l’importance d’être avec des personnes partageant les mêmes idées car vous n’avez alors pas besoin de faire semblant d’être différent. Quand vous êtes dans le monde, vous devez parfois cacher votre spiritualité. Je ne pense pas que vous portiez le tilak en vous promenant ? Parce que quand quelqu’un vous questionne, vous êtes timides. Mais lorsque vous êtes parmi les mêmes personnes, et que tout le monde porte le même tilak, et que tout le monde a le même but, est-ce que vous devez faire semblant ? Vous n’avez pas à le faire ! Alors vous êtes vraiment qui vous êtes. Ainsi, c’est très important, et cela vous ancre.

 

Alors, quand est-ce qu’on peut ne pas être enraciné ? Quand la personne n’est pas claire. Cela arrive très souvent, et vous le verrez surtout sur le chemin spirituel parce que ceux qui empruntent le chemin matériel sont clairs à ce sujet ; oui, ils sont tout à fait clairs qu’ils veulent des choses matérielles, et ils font tout pour cela. Mais les gens spirituels ne sont souvent pas aussi clairs, parce que dans leur mental ils ont une certaine idée de ce qu’est la spiritualité et ils veulent ensuite ce qu’il y a dans leur mental. C’est là qu’ils perdent le contact et l’enracinement. Et puis ils pensent que le monde tourne autour d’eux. Vous savez ? Ils pensent qu’ils sont la seule reine ou le seul roi de l’univers ! Et quand ils ont ce genre de pensée, que se passe-t-il ? Ils commencent à voler, leurs ailes invisibles grandissent, ils commencent à voler mentalement, et donc quand leurs pieds ne touchent plus terre : terminé !

Il y avait un homme que je connaissais, un chanteur d’opéra dans le sud de la France. Un jour il est allé dans un monastère et il a demandé à son Maître spirituel de lui donner des exercices à pratiquer.

 Alors, son professeur lui a donné des pratiques dans lesquelles il s’est lancé intensément pendant six mois, puis il a commencé à léviter, il s’élevait littéralement du sol. Alors il était très heureux, il disait : « Wahou, j’ai atteint un très haut niveau de spiritualité ! Il est allé voir son professeur pour lui partager son expérience qui lui répondit : ‘ah, vraiment ? Je t’en prie, montre-moi !’

Alors l’homme s’est assis et bien sûr, il a commencé à léviter. À ce moment-là, le professeur a pris un gros bâton… et l’a tellement frappé que plus rien ne lévitait plus à l’intérieur de lui. Après ça, le professeur lui a dit : ‘part d’ici !’

C’est parce que votre but n’est pas le bon ! Les gens qui ne sont pas ancrés ont un but totalement faux ! Sriman Narayana vous a envoyé sur Terre, non ? Pour Le réaliser et bâtir une relation avec Lui. S’Il voulait que vous soyez de l’autre côté pour voler comme un ange, Il vous aurait envoyé là-bas. Pensez-vous qu’Il ne peut pas vous forcer à avoir une relation avec Lui de l’autre côté ? Il le peut ! Mais pourtant, Il vous fait venir en tant qu’être humain. Alors pourquoi volez-vous partout ? Vous volez quand vous manquez de maturité ; quand il n’y a aucune connaissance en vous de qui est le Seigneur Lui-même.  Puis vous partez comme un bateau au milieu de l’océan en faisant demi-tour, sans savoir où vous voulez aller.

Il y a beaucoup de gens comme ça. Je ne dis pas que ce sont de mauvaises personnes, ce sont des gens merveilleux, gentils, mais ils manquent de clarté à l’intérieur. Et c’est là le danger : parce que vous risquez de perdre plus encore dans cet état que n’importe qui d’autre. Parce que quand vous grandissez comme ça, la fierté grandit aussi et quand ça arrive, vous avez parfois besoin d’une bonne raclée comme le saint l’avait donnée ! 

Alors la nature réagira, vous savez. Et quand elle réagit, vous perdez plus que ce que vous gagnez, jusqu’à ce que vous vous réalisiez et que vous soyez humbles. Alors, c’est important… vous comprenez ?

Alors, quand est-ce qu’on peut ne pas être enraciné ? Quand la personne n’est pas claire. Cela arrive très souvent, et vous le verrez surtout sur le chemin spirituel parce que ceux qui empruntent le chemin matériel sont clairs à ce sujet ; oui, ils sont tout à fait clairs qu’ils veulent des choses matérielles, et ils font tout pour cela. Mais les gens spirituels ne sont souvent pas aussi clairs, parce que dans leur mental ils ont une certaine idée de ce qu’est la spiritualité et ils veulent ensuite ce qu’il y a dans leur mental. C’est là qu’ils perdent le contact et l’enracinement. Et puis ils pensent que le monde tourne autour d’eux. Vous savez ? Ils pensent qu’ils sont la seule reine ou le seul roi de l’univers ! Et quand ils ont ce genre de pensée, que se passe-t-il ? Ils commencent à voler, leurs ailes invisibles grandissent, ils commencent à voler mentalement, et donc quand leurs pieds ne touchent plus terre : terminé !

Il y avait un homme que je connaissais, un chanteur d’opéra dans le sud de la France. Un jour il est allé dans un monastère et il a demandé à son Maître spirituel de lui donner des exercices à pratiquer.

 Alors, son professeur lui a donné des pratiques dans lesquelles il s’est lancé intensément pendant six mois, puis il a commencé à léviter, il s’élevait littéralement du sol. Alors il était très heureux, il disait : « Wahou, j’ai atteint un très haut niveau de spiritualité ! Il est allé voir son professeur pour lui partager son expérience qui lui répondit : ‘ah, vraiment ? Je t’en prie, montre-moi !’

Alors l’homme s’est assis et bien sûr, il a commencé à léviter. À ce moment-là, le professeur a pris un gros bâton… et l’a tellement frappé que plus rien ne lévitait plus à l’intérieur de lui. Après ça, le professeur lui a dit : ‘part d’ici !’

C’est parce que votre but n’est pas le bon ! Les gens qui ne sont pas ancrés ont un but totalement faux ! Sriman Narayana vous a envoyé sur Terre, non ? Pour Le réaliser et bâtir une relation avec Lui. S’Il voulait que vous soyez de l’autre côté pour voler comme un ange, Il vous aurait envoyé là-bas. Pensez-vous qu’Il ne peut pas vous forcer à avoir une relation avec Lui de l’autre côté ? Il le peut ! Mais pourtant, Il vous fait venir en tant qu’être humain. Alors pourquoi volez-vous partout ? Vous volez quand vous manquez de maturité ; quand il n’y a aucune connaissance en vous de qui est le Seigneur Lui-même.  Puis vous partez comme un bateau au milieu de l’océan en faisant demi-tour, sans savoir où vous voulez aller.

Il y a beaucoup de gens comme ça. Je ne dis pas que ce sont de mauvaises personnes, ce sont des gens merveilleux, gentils, mais ils manquent de clarté à l’intérieur. Et c’est là le danger : parce que vous risquez de perdre plus encore dans cet état que n’importe qui d’autre. Parce que quand vous grandissez comme ça, la fierté grandit aussi et quand ça arrive, vous avez parfois besoin d’une bonne raclée comme le saint l’avait donnée ! 

Alors la nature réagira, vous savez. Et quand elle réagit, vous perdez plus que ce que vous gagnez, jusqu’à ce que vous vous réalisiez et que vous soyez humbles. Alors, c’est important… vous comprenez ?