Aujourd’hui, Paramahamsa Vishwananda amène Rukmini-Vitthala chez Lui à l’Île Maurice. Combien ce jour doit être béni, pour que l’installation du Seigneur tombe le jour d’anniversaire où Paramahamsa Vishwananda a fait au monde la grâce d’un mantra sacré glorifiant le Seigneur Vitthala. Dans Son satsang ce jour-là, Il avait parlé de l’amour inconditionnel, de l’Amour de Dieu, et de la simplicité de l’Amour. 

 

EXTRAIT DU SATSANG DE PARAMAHAMSA VISHWANANDA DU 10 AVRIL 2020

 

« Eh bien, quand vous vous inquiétez, vous ne pouvez pas dire qu’il s’agit d’un Amour inconditionnel ! Quand vous vous inquiétez, vous n’aidez pas les autres et vous ne vous aidez pas vous-même, en premier lieu. Je vous poserai la question : pourquoi vous inquiéter, si votre objectif est l’Amour inconditionnel ? Qu’est-ce que c’est, l’Amour inconditionnel ? L’Amour inconditionnel, c’est de faire confiance, pas de s’inquiéter. Vous faites confiance à votre chemin. Vous faites confiance à l’Amour et à la protection de Giridhariji, donc rien n’est source d’inquiétude. Il s’occupe de tout. Où est votre confiance ? Quand vous vous inquiétez, croyez-vous qu’il y ait de la confiance là-dedans ? Non, il n’y en a pas. L’inquiétude, c’est le signe que vous n’avez pas confiance. Vous ne devriez vous inquiéter de rien.

Donc… s’inquiéter et donner de l’attention. Ces deux choses-là, voyez-vous, ne vont probablement pas ensemble. Disons que quelqu’un a besoin d’aide, d’accord ? Vous voulez aider cette personne, mais vous commencez à vous inquiéter. Pensez-vous que vous serez capable d’aider cette personne ? Vous n’y arriverez jamais. Comme vous vous inquiétez, vous n’avez pas la capacité d’aider. Mais si vous voulez aider autrui, libérez-vous de l’inquiétude.

Comme vous disiez : l’Amour inconditionnel. L’Amour inconditionnel n’en vient pas à s’inquiéter des choses. Vous êtes ici pour donner, alors vous donnez. Si vous savez qu’une personne a vraiment besoin d’aide, alors aidez cette personne. Dans la mesure du possible, aidez les autres, mais sachez que dans tout ce que vous faites, le Seigneur est avec vous ; Bhagavan est avec vous. Il Se tient à vos côtés, afin que vous n’ayez pas de souci à vous faire. Vous devez agir avec joie, avec bonheur, parce que tout ce que vous faites avec joie et bonheur, porte un différent type de fruit.

Mais si vous faites quelque chose par inquiétude et qu’il y a un : « Oh, je m’inquiète de savoir si ça va fonctionner ou pas », cela ne marchera jamais, parce que la confiance que cela marchera n’est pas là. Cela vous inquiète. Même en donnant de l’attention, croyez-vous que ça va aider les gens ? Non, cela n’aidera personne. En fait, cela va encore plus augmenter la peur en vous.

Alors abandonnez tout aux Pieds du Seigneur. Faites tout, tout ce que vous faites, avec l’attitude de servir Dieu. Et si vous n’avez pas cette attitude en le faisant, le soir quand vous allez dormir, fermez juste les yeux et offrez-le Lui. Dites : Krishna-arpanamastu’, et offrez-Lui votre journée. Offrez tout ce que vous avez fait : le bon et le pas bon. C’est un acte si simple, mais pourtant, très souvent les gens trouvent cela très difficile parce qu’ils pensent : « Comment puis-je offrir tout ce que j’ai fait dans la journée, que ce soit bien ou pas bien, au Seigneur ? » Non, cela ne L’embête pas. C’est vous que cela embête, parce que vous vous sentez coupable, mais en réalité, Lui ça ne L’embête pas.

Si vous voulez vraiment tout faire dans une attitude d’abandon, commencez à penser que, dans tout ce que vous faites, Giridhariji se tient près de vous. Il adore ça, en fait. Et Il aime lorsque vous faites quelque chose avec la plus grande simplicité. Cela n’a pas besoin d’être compliqué, parce que très souvent, nous aimons nous compliquer la vie. Et pourtant, ce qui Lui procure une grande joie, se trouve en fait dans les manières les plus simples et faciles.

Vous savez, quand nous disons que nous L’aimons, que nous faisons tout pour Lui, c’est dans cette simplicité qu’Il trouve la plus grande joie, pas dans les grandes extravagances. Pas dans ce grand théâtre et spectacle sophistiqué auquel pensent souvent les gens : « Nous devons faire quelque chose de gigantesque pour que Dieu nous aime ; nous devons faire quelque chose d’immense. » Non, non, non, ce n’est pas le cas. Dans les petites choses que vous faites, si vous vous rappelez de Lui, Il appréciera bien plus. »

 

IL CONTINUE DE PARTAGER SA SAGESSE

 

Dans son parfait timing divin, Guruji a reparlé un peu plus tôt cette année de ce beau mantra dont Il nous a fait cadeau il y a un an. Dans Son satsang du 8 janvier 2021, Paramahamsa Vishwananda disait : « Quand vous récitez ‘sri vitthala giridhari parabrahmane namaha’, vous savez que vous vous en remettez à cette protection suprême, vous vous êtes abandonné. Vous demandez au Seigneur : Permets-moi de m’abandonner à Tes Pieds ”, parce que vous ne pouvez pas juste vous abandonner à Ses Pieds sans Son bon vouloir, car sinon l’abandon n’aura jamais lieu. La volonté de s’abandonner est là. Vous L’implorez : « Permets-moi de m’abandonner à Tes Pieds. Donne-moi cet abri, donne-moi cette protection. » Ce n’est pas comme de Lui demander, parce que nous ne Lui demandons pas. C’est naturel. C’est le rôle de Giridhari. Ensuite, Vitthala, est Bhakta-vatsala, Celui qui prend soin de Son dévot, qui veille sur Son dévot. Il n’est pas lointain. Quelqu’un qui veille sur vous ne peut pas être loin, n’est-ce pas ? Si je veux prendre soin de vous et que je suis loin, comment vais-je pouvoir m’occuper de vous ? Est-ce possible ? Non, je ne peux pas. Vitthala détruit tous les dogmes entre Lui et les gens. Quand on voit les shastras, on vous dit : « Oui, il faut que tu fasses ceci, ceci, ceci, ceci, mais dans la Vitthala-lila, Il casse tous les dogmes. »

Baignez dans la grâce de ce mantra en récitant au moins un mala chaque jour avec amour pour votre Seigneur bien-aimé.

 

X